La métropole de Montpellier arbore un nouveau visage politique

0

Les élections municipales ont connu récemment leur épilogue dans la Métropole Montpelliéraine. Comme principal corollaire, on note un changement de direction à la tête de la plupart des hôtels de ville.

De nouvelles entrées au sein du conseil métropolitain

Au soir de l'élection municipale, de nouveaux élus se sont vus accorder la confiance des populations de la métropole de Montpellier. Constitué de 31 maires, le panorama politique métropolitain enregistre notamment l'arrivée de 8 nouveaux édiles.

En premier, la commune de Montpellier a affirmé son désir de renouvellement en choisissant Michaël Delafosse comme maire. Sept autres communes ont affiché la même volonté de changement. La ville de Castries par exemple, a désigné Claudine Vassas-Mejri comme sa représentante au sein de l'instance métropolitaine. Du côté de Prades-le-lez, les citadins ont porté leur choix sur Florence Brau. On peut encore citer notamment François Rio, plébiscité par les électeurs de Saint-Jean-de-Védas.

La nouvelle vision incarnée par les nouveaux édiles

Outre le fait qu'ils en sont à leur première expérience au poste de maire, les nouveaux venus apportent avec eux une dynamique neuve. Élu à la tête de la ville représentant le siège de la métropole, Michaël Delafosse incarne cette tendance. Il est en effet pressenti pour prendre les rennes du conseil intercommunal et ne cache pas son ambition de donner un autre visage à la Métropole. Par médias interposés, le maire de Montpellier a notamment fait savoir sa volonté d'instaurer un climat de coopération dans la collectivité. Il entend également accorder davantage de place à un mode de gouvernance tourné vers un développement durable. La maire écologiste Florence Brau et d'autres nouveaux élus lui apporteront probablement leur soutien.

Comments are closed.